My little world wide tour ✌

En vadrouille en Asie du sud, en Chine, en Russie, ...

Pudong, le Manhattan de Shanghai

Après mon passage dans le quartier juif de Shanghai, j'ai pris le métro et j'ai filé de l'autre côté du fleuve, à Pudong ! La ville nouvelle de Pudong est souvent annoncée comme le Manhattan de Shanghai avec ses immenses tours au bord de l'eau. Jusqu'en 1990, ce n'était qu'un bout de terre agricole rempli de champs et de vergers. En avril 1990, la municipalité décida de développer cette partie de la ville pour désengorger le Bund. L'espace ne manquait pas entre la mer et le Huangpu: 522km², une surface aussi grande que Singapour. Le coup d'envoi est donné en 1992 et 10 ans plus tard, une ville nouvelle est sortie de terre. Tous ces gratte-ciel provoqueraient même un affaissement des sols de 1,5 cm tous les ans !


Le ghetto juif de Shanghai

En 1943, le ghetto de Shanghai était une zone d'environ 1,5 km² dans le district de Hongkou. Près de 20 000 réfugiés juifs vécurent ici durant la Seconde Guerre mondiale après avoir fuis l'Allemagne nazie. Les réfugiés étaient installés dans la zone la plus pauvre et la plus peuplée de la ville. Des familles juives locales et des associations caritatives juives américaines leur fournirent des abris, des vêtements et de la nourriture.


La vieille ville chinoise de Shanghai

A deux pas du Bund et près du Huangpu, la vieille ville chinoise forme un quartier de maisons basses (des lilongs) au milieu de toutes ces tours immenses. On le voit clairement quand on est en haut d'une tour de Pudong: le quartier fait comme tout aplati (voir la photo ci-après). N'ayant jamais fait partie des concessions étrangères, la ville est restée à l'écart du développement. Des murailles en faisaient le tour, mais elles ont été abattues en 1912 par souci d'hygiène et remplacées par un micro periph.


Les musées de Shanghai et l'expo sur les 25 ans de Pixar

Venir à Shanghai sans aller voir son musée, c'est comme venir à Paris sans faire un saut au Louvre. Le musée de Shanghai fait partie des plus beaux musées de Chine. Le bâtiment est immense, au centre de la place du Peuple. L'architecture un peu bizarre évoque en fait le thème du Ciel et de la Terre, 2 éléments essentiels de la tradition artistique et spirituelle chinoise.


Le Bund, l'avenue du milliard de dollars de Shanghai

La première chose que j'ai faite en arrivant à Shanghai, une fois installé dans mon hôtel, c'est partir me promener. Et évidemment, quand on a un peu lu son guide, l'endroit idéal pour se promener à Shanghai, c'est le Bund.

Le Bund (qui signifie rive boueuse) est un boulevard de Shanghai jalonné de somptueux édifices de style européen et de banques ou de compagnies coloniales des années 1930.

À l'aube des années 1940, les centres d'affaires de la majorité voire de la totalité des entreprises étrangères opérant en Chine dont les 4 principales banques de la république de Chine (d'où le nom 'l'avenue du milliard de dollars') y étaient installés. L'arrivée des communistes au pouvoir força la quasi-totalité des institutions financières à quitter le pays alors que les hôtels et les clubs cessaient leurs activités. Les statues coloniales qui parsemaient la promenade furent déboulonnées. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, la majeure partie des bâtiments du Bund fut restaurée pour redevenir des hôtels, des banques ou des institutions financières. Mais c'est dans les années 1980, que le Bund devient une des attractions touristiques majeures de Shanghai.

Je suis arrivé par le nord du Bund. J'ai longé la petite rivière Suzhou, sur laquelle beaucoup de péniches sont parquées, jusqu'au pont de Waibaidu. Un pont métallique qui enjambe la petite rivière et qui permet de relier la concession japonaise (au nord) à la concession internationale (au sud). En arrière plan les vieux bâtiments, comme le consulat russe ou encore le Shanghai Broadway Mansions (l'immense bâtiment beige).